Concours de l’Interlettre
Slider

Cérémonie de clôture virtuelle

En savoir plus

Concours de l'Interlettre 2020

            Alea jacta est, le sort en est jeté. Il n’y aura pas de Correspondances d’Eastman en 2020, du moins selon la formule habituelle, celle d’avant la pandémie. Tous les grands rassemblements de foule sont interdits. Oublions donc les cafés littéraires, les grandes entrevues, les spectacles de fin de soirée… Dans notre vie sociale, presque tout est devenu virtuel; des apéros virtuels, des soupers virtuels, des discussions virtuelles avec nos êtres chers en CHSLD…

            Mais à ce propos, le concours de lettres des Correspondances est virtuel lui aussi; l’annonce du concours, la réception des lettres, l’évaluation par le comité de présélection et le jury tout est virtuel. Il n’y a que l’annonce des gagnants, lors de la clôture des Correspondances qui se déroule devant public. On peut sans doute penser à une autre formule pour annoncer le nom des gagnants et lire leurs lettres.

            Voici les finalistes pour cette année :

  • Maryse Côté
  • Marie-Claude Hansenne
  • Danielle Descheneaux
  • Sabrina Asselin
  • Julien-Pier Boisvert
  • Caroline Théberge
  • Vicky Bernard
  • Mélanie Bizier
  • Geneviève Côté
  • Catherine Langlais
  • Sylvie Garcia
  • Élise Jetté
  • Mina Tilelli

En savoir plus

Lettre 17 – Marie-Claude Hansenne

Ma Lou,

Même ancienne de plusieurs années, ma blessure à la tempe me provoque douleur et élancement au cerveau ce qui heureusement ne m'empêche pas d'écrire mes poèmes dont tu demeures, mon amour, l'inspiratrice. Cependant, plus que la trépanation, c'est la pandémie qui m'éloigne de toi, c'est elle qui m'empêche de te tenir dans mes bras, de souffler dans ton cou ces mèches folles qui bouclent si joliment, de plonger dans tes yeux gris comme en mer du Nord à la recherche de crevettes et de moules que je dégusterais voluptueusement sur ta jolie bouche rouge, pulpeuse, aussi tendre que celle d'un enfançon.

En savoir plus

Lettre 26 – Danielle Descheneaux (Gagnante 500$ La Fabrique culturelle)

Lettre à Claudette Lefever
Au-delà des frontières du réel

 

Ma très chère soeur,

Je réapprends à vivre sans toi. Ton départ a laissé un vide abyssal. Je t’écris pour tenter de te retrouver, me retrouver, peut-être nous rejoindre d’une quelconque façon. 

« Elle veut te parler. Ça va vite, viens sans tarder...». Si j'avais su, je serais partie immédiatement. Mais j'étais tétanisée. La voiture n'a pris la route qu'au petit matin.  Les huit heures qui me séparaient de ton Nursing Home ont été ponctuées de larmes toujours plus conscientes que tu allais mourir. J’avais aussi peur que hâte d’arriver et j'avais raison. 

En savoir plus

Lettre 27 – Sabrina Asselin

Chère Nana, 

Je t’écris au présent pour accepter mon passé. Je ressens un vide dans mon ventre quand je pense à toi, toi qui n’es plus moi ou plutôt moi qui ne suis plus toi. Le masque ne tient plus, le miroir ne reflète plus tes traits dissimulés sous les miens. J’ai changé. J’ai vieilli. Je vieillis. 

En savoir plus

Lettre 28 – Julien-Pier Boisvert

Jeanne,

Je suis allée sur Instagram à matin. J'aurais pas dû. Mon psy et toi, vous me l'aviez dit. Slaque les réseaux sociaux, sacrament. Ben, mon psy a pas sacré, mais toi oui. T'es cute quand tu sacres. Comme un Golden qui essaie d'avoir l'air méchant.

Première photo, c'était qui? Estelle. J'étais certaine de l'avoir unfollow. Maudit qu'elle est lourde. Elle avait fait un autre pain. J'ai vérifié, c'était son troisième en trois jours.

TROIS. FUCKING. PAINS.

En savoir plus

Lettre 66 – Geneviève Côté

 Montréal, le 27 juin 2020

Alex, très cher,

Merci, pour ta dernière missive depuis les Îles. Ton message fut une bouée de joie au milieu des remous de cet étrange printemps.

Avec l’actuelle canicule, j’envie ton été dans la contrée du vent et du sable. En contraste, ma brise provient d’un ventilateur récemment livré et mon sable, des fines saletés de St-Laurent. Si mon paysage est urbain, mon coeur est pourtant dans un hameau avec toi. Y pensant, un sourire gamin habille mon visage.

En savoir plus