Concours de L'Interlettre 2015

Sous la présidence de Simon Boulerice

 

« Les plus beaux souvenirs
sont ceux que l’on s’invente. »
- Maxime Le Forestier

 

Chers épistolières et épistoliers,

Une fois de plus, le temps est venu de participer à l’Interlettre, concours de lettres qui se déroule via internet, et ce, dans le cadre des Correspondances d’Eastman.

1- Le thème

Le sujet du concours de cette année est :

« souvenir d'enfance »

D’une part, il s’aligne sur le thème général des Correspondances d’Eastman de cette année qui est « enfances »; d’autre part, il faut bien le reconnaître, l’enfance est un souvenir pour la très grande majorité d’entre nous.

Ce souvenir, il peut être déterminant ou anodin. Il peut avoir marqué toute votre vie ou avoir été simplement agréable et vous avoir permis de sourire un instant. Un souvenir heureux n’a pas moins d’histoire. Vous pouvez l’avoir personnellement vécu ou en avoir eu connaissance. Vous pouvez en être l’acteur, le témoin, l’instigateur, le lauréat, le coupable ou l’innocente victime.

La mémoire peut jouer des tours et nous amener à nous approprier le souvenir d’un autre, l’amplifier, le rendre dramatique ou hilarant. Qui pourra dire si c’est réellement arrivé, s’il est plausible et qu’on y croit.

Quant au volet enfance, vous aurez remarqué que contrairement au thème des Correspondances d’Eastman, notre « enfance » est au singulier. Nous avons estimé que compte tenu de l’éventail très large des possibilités, nous nous en tiendrions à une vision traditionnelle de l’enfance.

Comme à l’habitude, nous tenons à rappeler que les deux volets « souvenir » et « enfance » doivent être présents dans votre lettre.

2- Le jury

Cette année le jury est composé de deux auteurs qui ont la particularité d’avoir écrit à la fois pour les adultes et pour les enfants.

M. Simon Boulerice le préside. C’est un véritable touche-à-tout. Il est à la fois comédien, metteur en scène, romancier et poète. Ses oeuvres touchent à la fois la poésie, le théâtre, le roman, et ce, tant pour un public adulte que jeunesse. Il est présent à la télévision, à la radio et sur l’internet. Vous l’aurez deviné, son enfance est un souvenir beaucoup plus récent que pour la plupart d’entre nous. Avec un spectre aussi large, il ne sera pas facile de le surprendre.

Francine Ruel se joint à lui. Grande amie des Correspondances, elle est aussi comédienne, enseignante et auteure. Elle joue au cinéma et à la télévision. Elle écrit pour le théâtre, le cinéma, la télévision, et ce, tant pour un public adulte que jeunesse. Elle publie de nombreux livres notamment sa trilogie sur le bonheur et des contes inspirés de l’oeuvre de Suzor-Côté et de Marc Aurèle Fortin. Son dernier récit, ma mère est un flamand rose, relate ses souvenirs d’enfance avec sa mère.

Les jurés auront la lourde responsabilité d’évaluer vos lettres et le pénible devoir de ne retenir que quatre gagnants. Quel bonheur ce serait de connaître l’opinion de ces auteurs de renom sur le texte que vous composerez?

3- La lettre

La grande liberté de sujet et de point de vue, que permet le thème choisi, s’accompagne d’une limite : il s’agit obligatoirement  d’une lettre. Je rappelle que le concours s’inscrit dans le cadre des Correspondances d’Eastman et s’intitule l’Interlettre. De ce fait, vous devrez  identifier  un expéditeur et un destinataire à votre lettre. Le texte devra permettre de comprendre la relation entre les deux personnages. 

4- Le prix

Les lauréates et lauréats recevront un livre dédicacé de chacun des membres du jury, Simon Boulerice et Francine Ruel. De plus, les lettres gagnantes seront lues lors de la cérémonie de clôture de la 13e édition des Correspondances, le dimanche 9 août à 15 h 30, au Cabaret d’Eastman et pourront être consultées sur le site Internet des Correspondances toute l'année.

Les lettres gagnantes devant être lues en public devront contenir des propos dont nous sommes tous fiers et un langage soigné. Nous apprécions l’émotion, l’humour, la sensibilité et l’originalité.

Les participants auraient intérêt à prendre connaissance des modalités de participation et des critères d’évaluation qui se retrouvent en annexe. Nous insistons sur le fait que votre lettre doit comporter un maximum de 500 mots.

Au grand plaisir de vous lire.

Raymond Boulianne
Responsable du concours

P.-S.: gros merci à Pierrette Denault


Annexe : modalités de participation

  • La lettre doit être rédigée en français.
  • Chaque participant doit soumettre une seule lettre de 400 à 500 mots. Les textes dont le nombre de mots est supérieur à cette norme seront automatiquement éliminés. Le nombre de mots doit être indiqué à la fin du texte. Pour en vérifier le nombre, consultez l’item statistiques dans votre menu Outils.
  • Les textes doivent être présentés à double interligne, en 12 points, sous forme de documents Word ou PDF.
  • Les textes doivent être soumis par courriel à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    ou par la poste à :
    Concours de L’Interlettre
    C.P. 37
    Eastman, Qc
    J0E 1P0
  • Le coût de participation est de 10$ (paiement au bureau des Correspondances, par chèque ou par téléphone au 450-297-2265). Ces frais, non remboursables, couvriront partiellement les coûts administratifs inhérents au concours.
  • Les participants doivent signer leur lettre d’un pseudonyme et nous fournir sur une page frontispice leurs coordonnées complètes.
  • La période d’ouverture du concours est du 9 juin au 14 juillet inclusivement. Aucun texte ne sera accepté après le 14 juillet à 23 h 59.
  • Les signataires des textes retenus lors de la sélection finale cèdent leurs droits aux Correspondances d’Eastman qui pourront, de ce fait, les mettre en lecture publique et les diffuser sur un support papier ou électronique.
  • Les membres du jury choisiront les quatre lettres qui répondent le mieux à nos critères de sélection : respect du thème, qualité du français écrit, ton et rythme du texte, originalité des idées émises, puissance évocatrice de l’expérience.
  • Les lauréates et lauréats seront invités à recevoir leur prix lors de la cérémonie de clôture de la 13e édition des Correspondances, le dimanche 9 août à 16h, au Cabaret d’Eastman. Les lettres gagnantes seront lues lors de cette cérémonie ouverte à tous.
  • Le personnel des Correspondances d’Eastman, son conseil d’administration et tous les membres de leurs familles sont exclus du concours.