LesBellesLettresRebelles header

Concours d'écriture 2013

Concours de L’Interlettre 2013
sous la présidence d’honneur de Kim Thùy

Lettre d’un rebelle…

« Les hommes qui se croient sages sont indécis à l’heure de commander et rebelles à l’heure d’obéir. Ils pensent qu’il est honteux de donner des ordres et déshonorant de les recevoir. »
Paolo Coelho

Chers épistoliers, chères épistolières,

Voilà donc le sujet qui vous est confié dans le cadre du concours d’écriture des Correspondances d’Eastman. Évidemment, vous aurez remarqué le lien entre ce thème et celui de la 11e édition, Belles lettres rebelles.

Un rebelle refuse ou se soumet difficilement à une autorité, à une contrainte ou à une obligation qu’on tente de lui imposer. On peut donc facilement imaginer qu’il écrive une lettre pour annoncer ou justifier son refus de se soumettre, dénoncer une intrusion dans sa liberté ou nier le pouvoir de l’autorité qui veut l’y assujettir.

Il est important de préciser qu’il s’agit bien d’une lettre d’un rebelle et non pas à un rebelle. Comme le disait avec humour l’auteur Tonino Benacquista :

« Une victime c’est un peu le contraire d’un rebelle. On n’aime pas entendre parler des victimes… et leur cri (est) insupportable. »

Une certaine admiration auréole le rebelle. Même si on réprouve parfois leurs actions, on leur associe facilement l’évolution de la société, on admire leur droiture et leurs idéaux.

Bref, nous faisons pleinement confiance à nos correspondants pour imaginer, comme par les années passées, des situations originales, étonnantes, parfois dramatiques et quelques fois hilarantes.

Nous attendons donc avec impatience votre belle lettre d’un rebelle.

Raymond Boulianne
Responsable du concours


Conditions de participation

  • La lettre doit être rédigée en français.
  • Chaque participant(e) doit soumettre une seule lettre de 400 à 500 mots. Les textes dont le nombre de mots est supérieur à cette norme seront automatiquement éliminés. Le nombre de mots doit être indiqué à la fin du texte. Pour en vérifier le nombre, consultez l’item statistiques dans votre menu Outils.
  • Les textes doivent être présentés à double interligne, en 12 points, sous forme de documents PDF.
  • Les textes doivent être soumis par courriel à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    ou par la poste à :
    Concours de L’Interlettre
    C.P. 37
    Eastman, Qc
    J0E 1P0
  • Le coût de participation est de 10$ (paiement via courriel, par chèque ou par téléphone au 450 297-2265). Ces frais, non remboursables, couvriront partiellement les coûts administratifs inhérents au concours.

    Télécharger le bordereau de paiement

  • Les participants doivent signer leur lettre d’un pseudonyme et nous fournir sur une page frontispice leurs coordonnées complètes.

Règlements

  • La période d’ouverture du concours est du 11 juin au 14 juillet inclusivement. Aucun texte ne sera accepté après le 14 juillet à 23h 59.
  • Les signataires des textes retenus lors de la sélection finale cèdent leurs droits aux Correspondances d’Eastman qui pourront, de ce fait, les mettre en lecture publique et les diffuser sur un support papier ou électronique.
  • Les membres du jury choisiront les quatre lettres qui répondent le mieux à nos critères de sélection : respect du thème, qualité du français écrit, ton et rythme du texte, originalité des idées émises, puissance évocatrice de l’expérience.
  • Les lauréat(e)s seront invité(e)s à recevoir leur prix lors de la cérémonie de clôture des 11es Correspondances, le dimanche 11 août à 16h, au Cabaret d’Eastman. Les lettres gagnantes seront lues lors de cette cérémonie ouverte à tous.
  • Les employé(e)s des Correspondances d’Eastman, les membres de son Conseil d’administration et tous les membres de leurs familles sont exclus du concours.