Un voyage réussi pour les 6es Correspondances d’Eastman

(Eastman, le lundi 11 août 2008)  --  Quelque 2 400 personnes ont été du voyage au pays des lettres lors des 6es Correspondances d’Eastman. Ainsi, près de 1 300 lettres poursuivront leur périple dans les prochains jours, vers 22 pays tels la Tanzanie, la Belgique et les États-Unis. Du côté de la Poste restante, 82 cartes postales ont été soumises au jury de ce concours, ce qui constitue une très bonne participation.

 

La mousson qui a sévi du jeudi au samedi midi a malgré tout eu un effet positif car les gens ont choisi d’acheter des billets pour les activités littéraires (ateliers d’écriture, cafés littéraires, lectures) plutôt que de s’attarder dans les jardins d’écriture.

La vingtaine d’auteurs participants, dont Dany Laferrière, Monique Proulx, Deni Yvan Béchard, Bruno Hébert et Francine Ruel, ont attiré les visiteurs et côtoyé de près leurs lecteurs dans le cadre champêtre et bucolique du Théâtre La Marjolaine.  Les cinq cafés littéraires à l’affiche ont fait salle comble, de même que les ateliers d’écriture dirigés par Myriam Beaudoin et Francine Ruel.

La lecture des Lettres au crocodile, spectacle conçu autour de la correspondance de Simone de Beauvoir à son amant américain Nelson Algren, a été un des moments forts de cette 6e édition, faisant découvrir la grande passion amoureuse qui animait ce parangon de la littérature française qui s’est avérée étonnamment touchante et vulnérable.

L’encan littéraire silencieux, qui revenait pour une deuxième année, a quant à lui permis aux organisateurs de récolter près de 9 000 $, une hausse de 50 % par rapport à l’an dernier.

La Société des Correspondances d’Eastman en profite pour annoncer la nomination de madame Francine Grégoire à la présidence du conseil d’administration, prenant ainsi le relais de madame Nicole Fontaine qui demeure, néanmoins, conseillère littéraire et membre du conseil. Diplômée de l’École nationale d’administration publique, madame Grégoire a été directrice générale du Grand théâtre de Québec pendant plusieurs années. Elle préside le conseil d’administration du Conservatoire de musique et d’arts dramatique du Québec et siège à de nombreux autres conseils d’organismes culturels.

Les Correspondances d’Eastman remercient le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, la MRC Memphrémagog ainsi que son grand partenaire, Quebecor inc., pour leur appui de premier ordre.
 
« Tout jardin est d’abord l’apprentissage du temps, du temps qu’il fait, la pluie, le vent, le soleil, et le temps qui passe, le cycle des saisons. »  Erik Orsenna

- 30 -

Renseignements médias :   Katia Deschênes
                                        819-868-8573 / 819-823-4990 (cell)

Source / entrevue :    Line Richer
                                Directrice-productrice
                                819-574-4582 (cell)