Voyage au pays de la mémoire…

Les Correspondances d’Eastman ont 5 ans !

Voyage au pays de la mémoire…
Du 2 au 5 août 2007



(Eastman, le mardi 5 juin 2007) – C’est sous le thème de la mémoire qu’une soixantaine d’écrivains et d’artistes de tous horizons prendront part au cinquième anniversaire de la grande fête des lettres, du 2 au 5 août, dans le charmant village d’Eastman.

Une programmation qui se veut mémorable

Paré de ses habits du dimanche, Eastman accueillera quelques milliers de visiteurs en quête d’inspiration et de découvertes littéraires. Cafés et spectacles littéraires, activités d’écriture et animations diverses feront l’éloge du temps qui passe en explorant tour à tour les souvenirs d’enfance, la mémoire identitaire et historique (parfois revue et corrigée !), sans oublier les vertus de l’oubli.

Les animateurs et animatrices Danièle Bombardier, Raymond Cloutier, Ariane Émond, Francine Ruel, Sonia Sarfati et Antoine Tanguay accueilleront une vingtaine d’écrivains du Québec et de la France. Des retrouvailles sont attendues avec des écrivains qui sont très appréciés par le public des Correspondances d’Eastman, dont les fondateurs de l’événement, Jacques Allard et Louise Portal, ainsi que les prolifiques écrivains Robert Lalonde, Naïm Kattan et Yvon Rivard. Enfin, la populaire écrivaine et comédienne Francine Ruel participera à nouveau en tant que porte-parole de l’événement ou plutôt, précise-t-elle avec humour, « aide-mémoire des Correspondances », pour être en accord avec le thème de cette année.


DE NOUVEAUX VENUS

Pour nombre d’écrivains, il s’agira d’un premier passage aux Correspondances. Parmi les plus jeunes, notons la présence de Myriam Beaudoin (Prix des collégiens 2007), Charles Bolduc et Jonathan Harnois. Quant à Philippe Béha, Dominique Demers, Christiane Frenette, Nicole Fyfe-Martel, Pauline Gill, Andrée Laberge, Micheline Lachance, Dany Laferrière (Prix du Gouverneur général 2006), Stéfani Meunier, Patrick Nicol et Sonia Sarfati, il s’agira pour eux d’une participation fort attendue de leurs nombreux lecteurs.

… et de la France
Grâce à la collaboration du Consulat général de France à Québec, deux écrivaines représenteront cette année la France aux Correspondances d’Eastman. Ce sont : Zahia Rahmani, romancière d’origine algérienne, auteure d’un triptyque sur la mémoire (Moze, Musulman et France, Editions Sabine Wespieser, 2003-2006) et Catherine David, franco-américaine, journaliste au Nouvel Observateur, musicienne, romancière, essayiste qui, à l’instar de sa compatriote, a fait de la mémoire le thème central de son œuvre (Clandestine, récit, Seuil 2003 et Simone Signoret ou la mémoire partagée, Robert Laffont, 1990).

Pour en apprendre davantage sur la brochette d’auteurs invités, il faut vous rendre au www.lescorrespondances.ca, où vous trouverez leurs biographies et les titres de leurs plus récents ouvrages. Il est aussi important d’ajouter que les festivaliers pourront se procurer les œuvres de ces derniers au kiosque de la Librairie Archambault qui aura à nouveau pignon sur rue à Eastman pendant toute la durée de l’événement.


LES SPECTACLES LITTÉRAIRES

Faire vibrer les mots, libérer la parole des écrivains et leur rendre hommage, voici ce qui caractérise les spectacles littéraires proposés en soirée.

La marche, le doute et l’amour
Gaston Miron (1928-1996) sera lu et remémoré par Sébastien Ricard et Robert Lalonde. Le metteur en scène Martin Faucher, qui a aussi fait appel à la jeune comédienne Évelyne Gélinas, reconnaît que la marche, le doute et l’amour sont les thèmes constitutifs de l’œuvre et de la vie de Miron. Ses archives personnelles témoignent sans contredit de l’effervescence littéraire et sociale de son époque. Évocation sensible d’un poète engagé. Vendredi 3 août, 19 h 30.

Le Cabaret de l’oubli
Le metteur en scène et directeur artistique du Théâtre PàP, Claude Poissant, a invité un groupe de jeunes comédiens, auteurs et performeurs à explorer les zones de l’oubli. Avec Dany Boudreault, Sophie Cadieux, Dominique Coté, Marie-Thérèse Fortin, Martin Faucher, Évelyne Gélinas, Jonathan Harnois, Robert Lalonde, Benoît Landry, Mathieu Lippé, Vincent-Guillaume Otis, Dominique Quesnel, Sébastien Ricard et David Savard. Une soirée de poésie, de contes et d’oublis…. retrouvés. Vendredi 3 août, 22 h.

Lettres de Fadette
Les grandes comédiennes que sont Andrée Lachapelle et Francine Ruel nous feront découvrir les écrits d’Henriette Dessaulles. On y retrouvera, tant chez la jeune fille (son journal) que chez la vieille dame (sa correspondance et ses chroniques du Devoir), cette joie et « cette tranquille autonomie dont elle a fait un style de vie » écrit l’illustre sage, penseur et écologiste, Pierre Dansereau, l’un des invités d’honneur de ce spectacle littéraire dont André Melançon signe la mise en lecture. Samedi 4 août, 19 h 30.

Le coup d’envoi
Le coup d’envoi des activités sera donné le jeudi 2 août, à 17 h, sur le parvis de l’église Saint-Édouard. Les participants du Concours des écoles occuperont une place de choix lors de cette cérémonie d’ouverture, particulièrement les finalistes et lauréats des écoles primaires (La tirelire à souvenirs), et des écoles secondaires (Une inoubliable première fois).

… avec Richard Séguin en prime
Les 5es Correspondances s’ouvriront en beauté, au Théâtre La Marjolaine, avec l’unique Richard Séguin. Porté par la vague épistolaire, le chansonnier poète de Saint-Venant-de-Paquette interprètera des chansons extraites de son plus récent CD, Lettres ouvertes, et d’autres grands succès. Accompagné de deux guitaristes, le musicien nous livrera, en toute intimité, une lettre à un ami, à sa fille, à sa sœur, à son amour, ou encore les missives d’un ado, d’un ouvrier ou d’un ex-analphabète. Ce retour aux sources folk et blues a récemment valu à Richard Séguin un accueil des plus chaleureux de la critique et de son fidèle public. Un concert intime ! Jeudi 2 août, 20 h.

LE CIRCUIT DES LETTRES

Au détour d’un sentier, à l’ombre d’un arbre, au bord d’un lac, les visiteurs trouveront leur inspiration en empruntant le Circuit des lettres. Une quinzaine de « chambres d’écriture » sont aménagées chez des résidants et des commerçants du village. Les valeureux facteurs-bénévoles des Correspondances s’occupent, en collaboration avec Postes Canada, d’acheminer des milliers de lettres sans frais, partout dans le monde. Papier à lettres et enveloppes sont fournis avec le stylo laissez-passer. Cinq chambres situées sur la rue Principale sont ouvertes du jeudi au dimanche, de 10 h à 16 h; d’autres jardins s’ajoutent, les samedi et dimanche, de 10 h à 16 h. Un stylo laissez-passer donne également accès aux navettes desservant le Circuit des lettres et les activités de jour au Théâtre La Marjolaine. Le stylo officiel se vend 12 $ pour les adultes; 8 $ pour les jeunes de 12 à 18 ans et les aînés de 65 ans et plus. Gratuit pour les moins de 12 ans. Laissez-passer familial (2 adultes et 2 enfants) : 22 $.

La Société des Correspondances d’Eastman remercie tous ses fidèles partenaires, en commençant par son partenaire principal : Quebecor inc., ainsi que ses partenaires majeurs : le Conseil des Arts du Canada, Postes Canada, Raymond Chabot Grant Thornton, Hydro-Québec, Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog, Télé-Québec et la Municipalité d’Eastman.

Les billets sont en vente à compter du 1er juin pour les Amis des Correspondances et à compter du 5 juin pour le grand public. Réservations téléphoniques : 450-297-2265 ou 1-888-297-3440. Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


- 30 -