Archives - Présentation 2006

Trois jours de bonheur. Et pourquoi pas !
Le petit village d’Eastman n’a pas à rougir d’accueillir un festival original, riche de manifestations littéraires ludiques et instructives. Au lendemain de l’événement, les échos qui nous parviennent de tous bords sont en effet très positifs et Les Correspondances seront sans doute au rendez-vous en 2007 pour célébrer, sous le thème de la mémoire, cinq ans de rencontres et de plaisir autour du livre et des écrivains. Les dates retenues sont du 2 au 6 août 2007.

L’engagement de plusieurs partenaires, et en premier chef, d’une centaine de bénévoles - majoritairement des Eastmanois et Eastmanoises - constitue l’une des clés fondamentales de la réussite d’une telle entreprise. L’encouragement concret de ces derniers, des écrivains, artistes, enseignants, membres de comité, commerçants du village et commanditaires, nous aura donc permis d’offrir une manifestation pratiquement sans failles.

Sous un ciel clément, 3 500 personnes ont été chaleureusement accueillies. De ce nombre, 761 personnes ont profité de la belle température pour écrire une lettre dans les lieux d’écriture mis à leur disposition. Le plein d’émotion s’est déchargé sur plus de 2 534 personnes qui recevront une missive inspirée par Les Correspondances et le bonheur qui y avait élu domicile sans trop de peine. Si les épistoliers nous ont visité d’aussi loin que de l’Abitibi, Philadelphie (!) et les Îles de la-Madeleine, les lettres, elles, ont parcouru encore plus de chemin. Cette année encore, elles ont trouvées refuge dans une trentaine de pays, dont l'Algérie, le Burkina Fasso, la Chine, la Finlande et le Mexique.

Les concours d’écriture épistolaire
Comme le dit si bien l’écrivaine et porte-parole des Correspondances, Francine Ruel, aux personnes qui suivent ses ateliers d’écriture : « Écrire c’est réécrire, réécrire, réécrire… » Ceux et celles qui sont tentés par l’exercice de recherche de style et de forme, ont la chance d’explorer ce genre littéraire qui est sans doute le premier par lequel on peut s’approprier la littérature : l’écriture épistolaire. Des ateliers d’écriture sont inscrits au programme des Correspondances et deux grands concours sont organisés.


Le Concours des écoles est mené en collaboration avec des enseignants de la région qui, au primaire et au secondaire, s’inspirent des pistes proposées par une animatrice et écrivaine associée aux Correspondances, Madame Denise Neveu, pour motiver leurs élèves dans l’écriture d’une lettre qui sera peut-être récompensée.

Le second concours est ouvert à tous les épistoliers du vendredi et du samedi. Un lieu désigné est mis à leur disposition, ainsi que des dictionnaires et tout le confort nécessaire à la préparation de leur texte. Depuis la première année des Correspondances en 2003, le Concours de la Poste restante récompense les meilleurs textes selon l’opinion d’un jury constitué d’écrivains et de passionnés de littérature.

Cette année, les textes gagnants des élèves ont été présentés en même temps que ceux de la Poste restante en présence de près de 400 personnes réunies à l'église du village pour la cérémonie de clôture de l'événement.