Archives - Présentation 2005

LES FAITS SAILLANTS
La Société des nuits d’Eastman (SONE) dresse un bilan très positif de la troisième année des Correspondances 2005. Malgré les difficultés à financer un tel événement en région, l’organisation aura démontré sa capacité à mettre en place des structures d’accueil, de gestion et de logistique d’événement à un niveau attendu par tous les publics et les intervenants du milieu.

À la rencontre des écrivains et de leurs œuvres
En 2005, l’achalandage exceptionnel et l’immense succès de cinq cafés littéraires animés par Pascal Jourdana de Manosque, Tristan Malavoy-Racine, Danielle Laurin, Marie-France Bazzo et André Vanasse a permis à plus de 1 000 personnes d’apprécier une vingtaine d’auteurs qui ont échangé sur la beauté du monde, les chimères, l’utopie et les désirs de la modernité.

Les spectacles littéraires présentés au Centre culturel d’Eastman ont également obtenu un immense succès, faisant découvrir l’œuvre phare de Jack Kerouac (Sur la route), la poésie et l’univers onirique de Nelligan et enfin, la correspondance de Jacques Ferron et de Victor-Lévy Beaulieu.



Des correspondances croisées entre la performance orale et la musique ont réuni plusieurs artistes de la région à l’occasion de deux soirées cabaret intitulées Jazz Correspondances et Carte blanche.

Lire et écrire…
L’épistolaire est l’une des formes d’écriture qui est naturellement mise en valeur par Les Correspondances. Et pour permettre à Monsieur et Madame tout le monde d’entrer dans le monde de l’écriture, des lieux d’écriture sont aménagés autour du pittoresque village d’Eastman, dans des jardins, chez des antiquaires, au bord d’un lac ou au milieu d’un pré verdoyant… Un projet pilote dans la Vallée de la Missisquoi fut mené en 2005 afin de proposer un parcours de 40 km autour d’Eastman. Quelques 300 personnes ont profité de l’occasion pour écrire dans un nouveau décor. C’est dans une vingtaine de « chambres et de jardins d’écriture » que plus de 2 200 missives ont été recueillies et par la suite gracieusement postées dans les quatre coins du monde.

Parmi activités parallèles de la SONE, notons la publication d’un premier recueil de lettres, Zone de libre échange (76 p.), et la tenue de deux concours d’écriture, dont le populaire Concours des écoliers qui fait l’objet d’une collaboration soutenue avec des enseignants de niveau primaire et secondaire de la région.

En collaboration avec la Librairie Archambault, la Bouquinerie des Correspondances, lieu de vente des œuvres des auteurs que nous diffusons, offrait l’accès aux dernières nouveautés des auteurs présents et un moment privilégié pour le public de rencontrer les auteurs et de solliciter une signature. Cette association semble très profitable pour les auteurs qui participent à des séances de signature après leur prestation aux cafés-littéraires puisque les ventes de livres ont effectivement doublées depuis la dernière année.



Liste des communiqués diffusés pour l'événement de 2005 :
Rêver le monde aux Correspondances d'Eastman
L'utopie tous azimuts
La clé des champs et des lettres
Spectacles multidisciplinaires et expositions
« Correspondance ». Une chanson pour écrire
Un camp littéraire à Orford pendant les Correspondances
Quelques changements de dernière heure