Archives - Présentation 2003

Les faits saillants

1 504 lettres ont été écrites en deux jours par un total de 596 épistoliers.

1 250 lettres ont été envoyées dans 25 différents pays, dont l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, Cuba, les États-Unis, la France, le Honduras, l’Italie, le Japon, le Pérou, la Suisse… Quelque 90 % du courrier était canadien, la majeure partie pour le Québec.

254 lettres furent envoyées au concours de la Poste restante. Lors de la séance de clôture qui eut lieu dans une salle comble (l'église) une lecture publique fut faite des six plus belles lettres par autant d'écrivains composant le jury du concours. De beaux livres, offerts par la maison Hurtubise HMH, furent remis à chaque lauréat.

Archives - Programme 2003

ACTIVITÉS LIBRES


23 et 24 août, de 11 à 17 heures

Circuit des Chambres d’écriture
Des résidants d’Eastman vous invitent à entrer chez eux pour écrire une lettre à un parent, un ami ou à participer au concours de la Poste restante.

Chez Alfred (Club de l’âge d’or)
• Expositions : Bertrand Carrière, Laila N. Straus
• Ateliers de création et activités d’animation pour tous !
• Le Marché du livre et de l’écrit : kiosques avec artisans, romans et autres ouvrages reliés à la correspondance, en collaboration avec la Librairie Archambault.



SPECTACLES, LECTURES ET DÎNERS LITTÉRAIRES

Vendredi 22 août
19 h 00 Ouverture officielle
20 h 00 Les mots d’Alfred et de Clémence DesRochers
Spectacle-lecture et musique
Centre culturel d’Eastman (Église St-Édouard)
Avec Clémence DesRochers, Andrée Lachapelle, Robert Lalonde et Steve Normandin.
Mise en scène : Wajdi Mouawad
25 $ - Mécènes : 100 $

Samedi 23 août
12 h 00 Je vous fais une lettre : la correspondance des écrivains
Déjeuner littéraire au Café Antiquités Nicolas
Avec Aude, Yves Beauchemin, Naim Kattan, Micheline Lachance et Jacques Allard (animateur).
35 $ - incluant le repas (boisson, taxes et services en sus) • Places limitées
15 h 30 Mon cher Gaston, correspondance de Gaston Miron - Claude Haeffely
Lecture au Café-restaurant La Tourangelle
Avec Robert Lalonde • 12 $
16 h 30 Billet musical
Café Antiquités Nicolas
Steve Normandin, chansonnier et accordéoniste
Gratuit
17 h 30 Chère Madame Bertrand, le courrier des médias
Apéritif-dînatoire au Café-restaurant La Tourangelle
Avec Richard Martineau, Nathalie Petrowski et Sophie Durocher (animatrice)
35 $ - incluant le repas (boisson, taxes et services en sus) • Places limitées
20 h 00 Le Marin à l’ancre
Spectacle-lecture et musique au Centre culturel d’Eastman
De et par Bernard Giraudeau, accompagné de Osvaldo Torres Veliz, Fernando Torres Veliz et Bruno Wilhem • 22 $
21 h 30 La Malle amérindienne, contes de et par Michel Noël
Centre culturel d’Eastman • 12 $

Dimanche 24 août
11 h 00 Pigeons voyageurs
Lâché de colombes et remise de prix du concours de lettres des écoliers de la Commission scolaire des Sommets.
Lecture des lettres gagnantes. Parc du temps qui passe • Gratuit
12 h 00 D’ailleurs et d’ici : les récits de voyage
Déjeuner littéraire à La Tourangelle
Avec Jean Pierre Girard, Bernard Giraudeau, Sylvie Massicotte et Jean Fugère (animateur)
35 $ - incluant le repas (boisson, taxes et services en sus) • Places limitées
15 h 00 Lettres de Marie de l’Incarnation à son fils Claude
Centre culturel d’Eastman
Avec Louise Portal, Sébastien Ricard et Sébastien Lépine
Mise en scène : Lucie Jeffrey • 22 $
16 h30 Clôture des Correspondances 2003
Remise des prix du concours de la Poste restante et lecture des lettres primées.
Au Parc du temps qui passe • Gratuit


Archives - Poste restante 2003

Eastman, le 24 août 2003

Bonjour,

Je ne suis pas poète ni écrivain, juste un homme heureux. Un homme qui a peur d’écrire des choses. Pourquoi a-t-on peur à 61 ans de dire de belles choses à notre amoureuse ? Je me laisse aller par la douceur du vent d’aujourd’hui et la beauté des fleurs qui m’entourent. Un silence m’habite et je regarde le ciel bleu. Une journée pour méditer, pour lui dire que je l’aime. Pour lui dire que je veux terminer ma vie avec elle. Elle est assise à mes côtés, mais je garde le silence. Pourquoi ?


Jean Ducharme
Orford, Québec