LCE Banniere web

Logo LCE sortent2017 large

  • 17 | 02 | 2017 - 20 h
    Salle communautaire
    HATLEY
    Christian Vézina +
    Sébastien Lacombe

    Informations




  • 24 | 03 | 2017 - 20 h
    Maison-Église M-P Villeneuve
    POTTON
    Pascale Montpetit +
    Lise Gauvin

    Informations
  • 21 | 04 | 2017 - 20 h
    Salle du conseil municipal
    FITCH BAY
    Tristan Malavoy +
    Fredric Gary Comeau

    Informations
  • 19 | 05 | 2017 - 20 h
    Salle d'opéra Haskell
    STANDSTEAD
    Catherine Major +
    Perrine Leblanc

    Informations
  • 22 | 06 | 2017 - 20 h
    Salle communautaire
    SAINTE-CATHERINE-DE-HATLEY
    Alexandine Agostini +
    Sylvie Laliberté

    Informations
  • 14 | 07 | 2017 - 20 h
    Cabaret d'Eastman
    EASTMAN
    Spectacle : PLUS HAUT QUE LES FLAMMES
    de Louise Dupré

    Informations

17 février 2017

17fevrier2017Salle communautaire
HATLEY - 20 h

CHRISTIAN VÉZINA + SÉBASTIEN LACOMBE

Depuis deux ans, Christian Vézina est le poète en résidence de l’émission Dessine-moi un dimanche de Radio-Canada et depuis trente ans, il porte la poésie sur scène tant au théâtre que dans les institutions d’enseignement.

Sébastien Lacombe présente Nous serons des milliers, spectacle solo, guitare-voix, tiré de son 4e album où il passe du folk au world. Textes poétiques et engagés, il aborde l’amour, la résilience, la vie et ses aléas et vient nous toucher. Lacombe revisite, comme en voyage, des coups de coeur de ses premiers albums.

 

24 mars 2017

24mars2017Maison-Église M-P Villeneuve
POTTON - 20 h

PASCALE MONTPETIT + LISE GAUVIN

Une invitation au voyage sur le fleuve St-Laurent ponctué d’escales au cours desquelles les lieux évoqués seront liés aux oeuvres qui les ont célébrés.

Montréal et Dany Laferrière, les Îles de Sorel avec Germaine Guèvremont, Trois-Rivières villes de poètes, Québec avec Anne Hébert et Jacques Poulin, Tadoussac et les Îles Mingan, avec Joséphine Bacon et Rita Mestokosho et enfin, les Îles de la Madeleine avec Jacques Cartier et Christine Arsenault-Boucher.


 

21 avril 2017

21avril2017Salle du conseil municipal
FITCH BAY - 20 h

TRISTAN MALAVOY + FREDRIC GARY COMEAU

Tous deux poètes et musiciens, Tristan Malavoy et Fredric Gary Comeau croisent leurs mots et leurs voix lors d’une rencontre exceptionnelle où chansons et lectures musicales font voyager loin. Une occasion rare d’entendre ces deux amis dont chacun marque à sa façon les sphères littéraire et musicale actuelles.

 

19 mai 2017

19mai2017Salle d'opéra Haskell
STANSTEAD - 20 h

CATHERINE MAJOR + PERRINE LEBLANC

Jeune romancière Québécoise au style précis et dense, Perrine Leblanc a déjà reçu tous les honneurs : Prix du Gouverneur général, Grand Prix de la Ville de Montréal, Prix des Libraires, etc. Sa prose envoûtante nous amène dans un petit village fictif de Gaspésie nommé MALABOURG, où une histoire de morts, de parfums et d’amour, met en scène quelques coins de cette Amérique du Nord qui résiste malgré tout aux chocs et à la nuit.

Vibrante, en évolution, dans un autre part toujours plus lumineux, Catherine Major dévoile l’horizon et vous invite dans La maison du monde. Spectacle évolutif et organique où s’entrelacent le piano et la voix chaude de la musicienne interprétant les titres à la fois façonnés d’espoir et de douleur, d’amour et de vie.

 

22 juin 2017

22juin2017Salle communautaire
SAINTE-CATHERINE-DE-HATLEY - 20 h

ALEXANDRINE AGOSTINI + SYLVIE LALIBERTÉ

Quand j’étais italienne, quelle fascinante mosaïque: la naïveté brute de l’enfance traversée par la violence apparente du film. Les ordres de Michel Brault ! La puissance d’un semblant de légèreté, et le chant discret du coeur de toute une famille, de toute une communauté.

Un récit qui témoigne d’un pan encore trop méconnu de notre histoire.

 

 

14 juillet 2017

14juillet2017 Cabaret d'Eastman
EASTMAN - 20 h

PLUS HAUT QUE LES FLAMMES DE LOUISE DUPRÉ

C’est après une visite des camps d’Auschwitz et de Birkenau que l’auteure québécoise Louise Dupré a écrit le vibrant cri poétique qu’est Plus haut que les flammes. Pour conjurer l’horreur d’un million d’hommes, de femmes et d’enfants exterminés en ces lieux mêmes, entre 1940 et 1945. C’est pour eux et pour les plus de cinq millions d’autres broyés par la barbarie nazie que témoigne Louise Dupré, mais c’est aussi — et peut-être surtout — pour tous ceux qui n’ont pas été témoins de cette folie des hommes. Était-ce Deleuze qui disait qu’on écrit pour ce qui meurt, à sa place, pour prêter sa voix à celui qui l’a perdue ?